FERMER

Absence professionnelle de longue durée : introduction

Article

Auteur :

Aujourd'hui nous abordons une nouvelle séries d'articles en lien avec la santé et le milieu professionnel.


Nous avions déjà exploré brièvement les risques psycho-sociaux (RPS) : les obligations légales, les conséquences qu'ils peuvent engendrer, notamment le burn-out, les modèles de lecture possibles issus de la psychologie du travail. Je vous remets le lien des articles : "Quand on parle de risques psycho-sociaux, on parle de quoi ?"

Et j'en profite pour vous indiquer que nous proposons également une action sur la prévention du burn-out à Obe : Atelier : Prévenir le burn-out

Dans cette nouvelle série d'articles, on va s’intéresser à une problématique que vous avez peut être déjà connue dans votre parcours professionnel, celui d'une absence longue pour motif de santé. Ici, nous parlons d'une absence qui s'étale au delà de 6 mois, pour autant un certain nombre d'éléments que nous verrons sont vrais également pour des absences inférieures à 6 mois : congé maternité, absence pour une opération de santé prévue, infection grave à la CoVid19, ….

Cette démarche fait écho à de nombreuse études qui mettent en avant les effets négatifs des arrêts maladie sur les trajectoires professionnelles des individus. Celle qui m'a servi de support a été menée par l'Insee en 2015 : "L'effet des arrêts maladie sur les trajectoires professionnelles" − Économie et Statistique n° 475-476 - 2015 | Insee 

Il y est mentionné que les personnes qui ont recourt à des arrêts maladies de courte et également de longue durée sont plus susceptibles de connaître des situations de précarité par la suite. Les auteurs soulignent également l'effet significatif des congés maternité sur l'évolution professionnelle des femmes. Enfin, ils mettent en évidence que les personnes souffrant d'affection longue durée (ALD) ont statistiquement un taux d'insertion professionnelle plus faible et supporteraient l'image d'une productivité réduite de la part des employeurs. Je reviendrai plus en avant sur les éléments de cette étude dans les articles suivants. 

Ma proposition est de permettre de prendre quelques instants pour se poser et mettre en relief l'absence d'un salarié et ses conséquences. En prenant en compte les besoins qui peuvent émerger de cette analyse, il est possible de favoriser un retour épanouissant au travail. Je commencerai donc par vous proposer un article sur les dispositions légales, un second explorera comment, d'un point de vue systémique, une longue absence peut impacter le fonctionnement d'une entreprise du point de vue de l'employeur et dans un dernier le point de vue de l'employé(e).


Pour conclure sur cet article d'introduction il semble important de définir quelques termes :

Arrêt maladie : Un arrêt de travail est une prescription médicale délivrée à un patient en cas de maladie, accident de la vie courante ou encore en cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle, nécessitant l’interruption de l’exercice de son activité professionnelle. L’arrêt de travail permet alors à l’employé d'interrompre son activité sans être lésé de ses indemnités journalières. Sa prescription engage la responsabilité du médecin.

Affection longue durée (ALD) : Une ALD est une maladie grave ou chronique dont les soins sont lourds et coûteux, et s’étalent sur une durée minimum de six mois. Il existe plusieurs types d’affections longue durée et la prise en charge varie en fonction de la pathologie constatée. 



Source·s :


Vous avez apprécié cet article :
0 mention j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Lucas DOLLINGER

Agir à nos côtés

Parler de nous
Merci pour votre soutien et l'intérêt que vous portez à notre travail.
Agir en entreprise
 

Suivre notre actualité

Sur les réseaux sociaux
Newsletter

Nous nous engageons à vous envoyer une information ciblée, pertinente et non invasive....