FERMER
Auteur : Lucas D.

Chaque mois, obe (Objectif Bien-être) vous propose une interview, aujourd'hui, nous vous proposons d'aller la rencontre de Julie EHRENFELD


Au sommaire :

Quel est ton parcours en 3 étapes ?

Voici mon parcours en trois grandes étapes, sachant que je suis en train de le construire puisque je suis encore en étude. 

La 1ere c'est le cursus aménagé que j'ai suivi durant le collège et le lycée avec en parallèle des cours académiques et des cours de danse au Conservatoire de Nancy. J'ai pu ainsi passer un Bac Technique de la Musique et de la Danse et un Diplôme d’Études Chorégraphiques en 2018.

Ensuite, la 2ème grande étape a été le parcours en PNL Humaniste que j'ai suivi à Bar-le-Duc et qui m'a permis en 2020, d'acquérir le titre de Maitre-Praticienne. Initialement, j'ai fais ce parcours pour moi, je n'aspirais pas à devenir thérapeute à ce moment-là, j'avais juste envie de faire un parcours de développement personnel. Au fur et à mesure j'y ai trouvé beaucoup de clefs et la passion du métier a émergée en moi comme une évidence. J'ai acquis un gros bagage sur la communication verbale, non verbale, l'écoute active, et quand je l'associe à ma pratique de la danse et mes cours de psychologie, je fais beaucoup de lien.

Enfin actuellement, je suis encore dans la 3ème étape de mon parcours avec mes études supérieures en danse à Paris où je suis en 2ème année et si tout va bien j'obtiendrai le statut de danseuse professionnelle l'année prochaine et en parallèle je finis ma licence en psychologie.  

Tu as rejoint obe en tant qu'intervenant pour accompagner des personnes sur leur parcours de vie, quel est ton/quels sont tes domaines de compétences ?

Mon double parcours psycho et danse, fait que je possède des compétences dans les deux domaines.

Par rapport à la danse, cela fait 15 ans que je la pratique et que je me professionnalise en contemporain, c'est pourquoi d'un point de vue technique et artistique mes compétences me permettent aussi d'aller vers de la créativité en montant mes propres projets. Dans ce cadre-là j'ai toujours eu à cœur d'y intégrer des personnes non-danseuses dans le but de vivre des moments humains et sensibles puissants. C'est de là que petit à petit m'est venue l'idée de faire de l'art-thérapie, notamment parce que la performance m'intéresse peu, c'est plus le vécu, l'expérience qu'on va faire à travers la danse qui me plaît. Expérience que je peux accueillir et accompagner grâce à mon parcours en Programmation Neuro-Linguistique et également celui en psychologie.

Donc mon domaine de compétence ici, c'est l'art-thérapie avec le mouvement dansé, le mouvement du corps.  

Qu'est-ce que c'est ?

En ce qui concerne la danse-thérapie, on retrouve pleins de définitions un peu partout. Je dirais que c'est une méthode de médiation thérapeutique qui utilise le mouvement dansé comme outil principal. Après, ce que je souhaite préciser c'est que le terme « danse-thérapie » peut faire très peur, on pourrait croire que s'est réservé aux danseurs professionnels, alors qu'en vrai, pas du tout. Je pense même que ça apporterait beaucoup plus à une personne qui appréhende son corps de cette manière pour la première fois. En tout cas c'est là où j'ai vu le plus de bénéfices, c'est donc ouvert à tout le monde.  


Le but des ateliers de danse-thérapie est d'aller à la rencontre de ressources et capacités corporelles souvent inexploitées. Elle permet de renouer le lien entre le corps et l’esprit en apprenant à écouter sans jugement, ce que notre mémoire corporelle renferme.  Parfois, il est trop difficile de mettre des mots sur nos maux, c’est pour cela qu’exprimer cette souffrance par le mouvement peut être libérateur et permettre à notre corps de se détendre et à notre esprit de se soulager. 

De ton point de vue, quels bénéfices peuvent obtenir tes « clients » de cette pratique ?

En vrai, je pense qu'il y en a vraiment beaucoup mais j'ai pris le temps d'en lister quelques-uns ;

  • Permettre de renouer un lien corps-esprit
  • Prendre confiance en soi et confiance en son corps : s'incarner
  • Affirmation de soi
  • Développer l'écoute et l'accueil de ses ressentis notamment les émotions
  • Harmoniser son énergie corporelle
  • Favoriser le bien-être
  • Travailler la coordination
  • Expérimenter un espace de non-jugement
  • Développer l'attention aux autres et à soi
  • Accueillir les différences entre soi et les autres
  • Développer la résilience du corps
  • Favoriser les capacités d'adaptation en cas de maladie ou de traitement important


Je compléterais en disant que la danse-thérapie utilise le corps comme un outil, cela permet de faire émerger des choses sans avoir à parler notamment quand c'est douloureux. C'est souvent puissant quand on en fait l'expérience. Je repense notamment à mes expériences avec des psychologues qui ont parfois était trop intrusifs avec des questions que j'ai trouvé déplacées. La danse-thérapie est une belle manière de travailler sur soi sans avoir à se mettre à nu. C’est donc une méthode très bénéfique qui favorise l’expression de soi d’une manière douce et respectueuse.

Peux-tu donner des exemples pratiques pour celles et ceux qui ne connaissent pas du tout ce savoir-faire ?

Déjà, il faut savoir que la danse-thérapie est une pratique de groupe. Ce qui est puissant, c'est aussi de sentir sa progression en même temps que celle du groupe et de voir des liens intenses se former.


Du reste, une séance se découpe en trois parties :


La première partie est centrée sur la préparation du corps ; retour à soi, respiration ou méditation guidée donnant lieu à un démarrage en douceur.


La partie centrale de la séance consiste en activités autour de mouvement dansé. Cette partie s’élabore en alternant entre des mouvements guidés et d’autres plus personnels. On peut entre autre, être guidé par le thérapeute sur un travail d’ancrage au sol à travers la marche ou au contraire être libre dans l’improvisation. On va beaucoup faire appel à notre créativité, nous pouvons par exemple, être amené à improviser des mouvements en rapport avec une image que nous aurions vu au préalable et nous laisser guider par notre inconscient et notre corps pour bouger. Enfin, dans cette partie de l’atelier, vous pouvez être invité à réaliser ces explorations seul ou à plusieurs selon l’activité proposée.

Puis, la séance se termine toujours par un groupe de parole qui vous permettra d’exprimer vos ressentis, votre vécu et aussi de faire référence à certaines limites que vous auriez pu rencontrer ou évoquer des pistes de changement que vous jugez nécessaires. Le thérapeute est avant tout à l’écoute de vos besoins et de vos ressentis.

Est-ce que tu envisages de développer d'autres compétences ou d'autres manieres de pratiquer tes compétences ?

Ce que j’aime dans mon double parcours danse et psychologie, c’est qu'il me pousse sans cesse à me réinventer et trouver d’autres manières de mélanger mes compétences pour apporter de l’écoute et de la bienveillance dans le monde qui m’entoure. J’espère donc pouvoir continuer mon exploration le plus loin possible en repoussant les limites de la danse et de la psychologie et découvrir des chemins inexplorés. Il y a également dans ces deux domaines encore pleins de chemins que je n'ai pas encore empruntés et qui attirent ma curiosité, comme le Yoga, le Tai Qi, la peinture ou la musique. Ce sont des disciplines qui me donnent envie, maintenant je ne sais pas si je souhaite m'y professionnaliser  


Où est-ce que tu exerces et est-ce que tu as un site, une adresse où l'on peut te contacter ?

Pour le moment je poursuis mes études donc je ne possède pas encore d'activité fixe. J'ai tout de même la chance d'avoir des petits contrats ponctuels comme des ateliers ou des séminaires qui me permettent d'exercer. Pour l'instant, je n'ai pas d'espace personnel où l'on peut me retrouver mais on peut me contacter via mon adresse mail : ehrenfeld.julie@gmail.com pour toutes propositions de projet ou besoin d'information. 

Et au sein d'obe, dans quel cadre peut-on te retrouver ?

Le premier projet auquel j'ai été associée est le séjour PostCancer pour animer la partie autour de la pratique du corps, notamment via la danse-thérapie. Pour la suite, je reste ouverte  à d'autres projets dans les disponibilités qui sont les miennes.  


 

Qu'est-ce qui te plaît à obe qui t'a donnée l'envie de nous rejoindre ?

J'aurais pleins de choses à répondre à ça. De base, les intervenants d'OBE comme Isabelle, Anne ou Lucas sont des gens avec qui j'ai envie de travailler (on s'est connus sur le parcours de formation en PNL Humaniste) et avec les autres intervenants, je trouve que l'équipe est très professionnelle et extrêmement diversifiée dans ses compétences et cela m'attire beaucoup. En même temps je trouve qu'elle est reliée en ce qui concerne les valeurs et les causes qu'elle a envie de défendre, valeurs que je partage également. Je pense que c'est ce qui fait la force d'une équipe d'avoir un fond commun. 

Ensuite j'aime le concept de l'association qui vise à mettre beaucoup de compétences et de savoir-faire au service de la personne et de son bien-être. C'est dans ce genre d'endroit où l'humain, les émotions et le développement personnel sont au centre des préoccupations que j'ai envie de travailler, ce n'est pas pour rien si je fais à la fois un parcours en danse et un parcours en psychologie. Je rêve qu'il existe plus lieux comme ça en France alors si je peux participer à leur développement en étant dans l'un d'entre eux, ça me fait super plaisir.

La dernière raison, c'est mon fort besoin de partage, d'apporter de la bienveillance, de l'amour et de l'espoir autour de moi, donc c'est un beau cadeau que me fait OBE puisque c'est ce que je vais pouvoir faire en intervenant, c'est vraiment de ce dont j'ai envie. 

Cinq mots pour te définir

Les cinq mots que j'ai choisi :

  • bienveillance
  • passion
  • sensibilité
  • partage
  • douceur

Le mot de la fin ?

Pour conclure j'avais en tête une citation du chanteur colombien, Buenaventura qui disait : « Danser c'est comme parler en silence. C'est dire pleins de choses sans dire un mot » Ça résume bien pour moi ce qu'est la danse-thérapie, alors n'ayez pas peur de venir essayer, au fond vous serez les seuls à entendre ce que votre corps a à vous dire.  


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
2 mentions j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Lucas DOLLINGER