FERMER

Le chou est cultivé depuis plus de 4.000 ans dans notre pays et plus largement en Europe. À l'origine, il comprenait de longues tiges et était presque dépourvu de feuilles. C'est pourtant sous cette forme que le consommaient en quantité les Hommes de l'Antiquité, et le plus souvent cru.


Au sommaire :

Il y a fort longtemps, le chou poussait sur les dunes, sur les plages de galets et sur les falaises situées le long des côtes atlantiques de l'Europe, surtout en France, en Espagne et au sud de la Grande-Bretagne. Le chou maritime (brassica oleracea), encore appelé chou des falaises pousse d’ailleurs encore spontanément sur les rivages de l'océan.

Le chou dans l’Antiquité

Dès l'Antiquité, il avait gagné le bassin méditerranéen. Grecs et Romains ont chanté ses louanges (la première mention le signalant se trouve dans le "Traité des Herbages", d'Eudène d'Athènes) : pour Horace, Pythagore, Pline ou Caton, il possédait de multiples vertus…

Jusqu'à l'époque de César, on le mangeait "en tige", comme les brocolis.

Le chou au Moyen-Age

Le chou est devenu au Moyen Âge l'aliment de base des paysans d'Europe, bien avant la pomme de terre. Mais il sut aussi séduire les rois et les dames de la cour, et il fut longtemps servi tard dans la nuit, sous forme de soupe, dans les soirées de la noblesse. Mais ce légume ne revêtait pas encore l'aspect charnu que nous lui connaissons aujourd'hui et, comme la plupart des autres légumes, il s'est transformé progressivement grâce aux efforts des sélectionneurs.

On commence ensuite à le consommer "pommé", en grosses têtes. Croisements et hybridations ont donné, au fil des siècles, les nombreux types de choux que nous connaissons aujourd'hui.

Le chou chinois

Ce sont les Chinois qui, les premiers, surent conserver les choux dans de la saumure, laissant plus tard les Huns et les Mongols les ramener en Europe.

C’est ainsi que les navires se sont chargés de ce précieux légume, qui, par sa grande richesse en vitamine C, aidait à lutter contre le scorbut, cette « peste des mers » qui pouvait décimer des équipages entiers.

 

 


Source·s :

www.lanutrition.fr - Accès à l'article source
www.futura-sciences.com - Accès à l'article source


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
1 mention j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Isabelle JAMIN