FERMER

Obe (Objectif Bien-Etre) s'est constitué sur la volonté d'accompagner des personnes atteintes de cancer en post-soin. Cette série d'articles vise à partager notre vision et nos missions afin de permettre à tout un chacun de mieux appréhender les bénéfices d'un séjour post-cancer.


Aujourd'hui nous abordons un second objectif des séjours post-cancer organisés par Obe (Objectif Bien-Etre), le vécu émotionnel.

Le cancer est une maladie dont on connait tous plus ou moins les conséquences et le potentiel létal. Cette potentialité ouvre un dialogue interne que nous sommes rarement amenés à faire dans nos vies, beaucoup même laissent ce sujet le plus à distance possible. Or, selon le psychiatre américain Irvin Yalom, il s'agit d'une des trois questions qu'il faut avoir explorée pour développer un état de bien-être interne dans le cadre des thérapies dîtes "existentielles." Cela peut, entre autre, expliquer ce sentiment d'avant/après maladie que les personnes évoquent à l'égard de cette maladie. 

Ainsi, de ce dialogue "imposé" vont découler différentes émotions comme la colère, la peur ou la tristesse qui vont régulièrement s'exprimer pendant toute la durée du parcours de soin. Ces divers mouvements émotionnels sont autant d'éléments qu'il est possible de valoriser. En effet, le terme "émotion" vient du latin "ex" et movere" mettre en mouvement hors de soi. A l'image d'une signature, d'une empreinte, le vécu émotionnel est une manière de témoigner d'un besoin. A Obe (Objectif Bien Etre) nous redonnons aux émotions leur juste place : de la colère à la tristesse, de la peur à la joie et de la surprise au dégout, en prenant le temps de les rechercher lorsqu'elles se sont manifestées que ce soit à travers les mots mais également les gestes ou encore à travers le corps et d'amener à découvrir les besoins cachés, afin de mieux accueillir ces phases du passé souvent encore proche.

Aujourd'hui encore les émotions portent trop souvent une perception négative surtout en ce qui concerne la colère ou la tristesse or leur accueil, le message qu'elles portent vise bien souvent à manifester une recherche d'état d'équilibre, un état de mieux-être. C'est pourquoi, il nous semble fondamental de prendre le temps de les accueillir, de les découvrir et de les explorer lors de nos séjours post-cancer. 

Voilà une seconde raison de participer à notre séjour post-cancer ! 


Source·s :

journals.openedition.org - Accès à l'article source

Lien vers article source : http://philotherapeute.fr/la-therapie-existentielle-en-dix-points-dapres-irvin-yalom


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
0 mention j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Lucas DOLLINGER