FERMER

Arpenter les massifs vosgiens à la recherche de brimbelle ne vous tente pas ? Alors voici quelques conseils pour cultiver le joli petit fruit bleu dans votre jardin !


Au sommaire :

Traditionnellement fruits de montagne, les myrtilles se cultivent aussi très bien dans nos jardins. Ce seront alors de petits arbustes pouvant grandir jusqu’à deux mètres (mais plus souvent un mètre cinquante), issu d’un croisement entre myrtillier sauvage et amérindien vaccinum myrtillus.

Exposition et nature du sol

Le myrtillier est un arbuste de terre de bruyère et donc aime les sols acides (pH entre 4 et 5,5). Protégé des vents desséchants et des fortes chaleurs, il apprécie un soleil léger mais tolère aussi une mi- ombre relativement dense.

Plantation

C’est à la fin de l’automne et jusqu’au début de l’hiver que les plantations de myrtillier ont le plus de réussite, que ce soit en motte ou en racines nues. Si votre terre est naturellement acide, un simple apport de terreau pour plante de terre de bruyère dans le fond du trou et mélangé avec la terre de remblais suffira. En revanche pour les sols neutres à légèrement calcaires, aménagez une fosse de plantation: creusez un trou large et profond (un petit mètre cube) que vous tapisserez d’un feutre géotextile ; garnissez le fond d’agents drainants (graviers, sable…) et remplissez le trou d’un mélange de terre de bruyère (2/3) et de terre franche (1/3), en tassant régulièrement. Vous pourrez alors y installer votre myrtillier. Pour assurer une bonne pollinisation il est conseillé de planter plusieurs sujets éventuellement en variant les variétés, en les espaçant de 80 cm environ.

Entretien

Les myrtilliers apprécient un sol frais et humide. Aussi les premières années suivant la plantation, l’arrosage sera modéré mais régulier. Un paillage permettra de maintenir la fraîcheur et protégera les racines du gel. Un apport de terreau au début du printemps garantira la fertilité du sol.

Taille

Les rameaux produisent des fruits sur leurs extrémités durant trois à quatre ans. Ensuite une taille en février-mars, même sévère assurera le renouvellement de la plante tout en maintenant une bonne aération au centre de l’arbuste.

Récolte

Les myrtilles se récoltent bien mûres, c’est-à-dire lorsqu’elles sont bien bleues, fermes et souples, bref gorgées de jus, de juin à septembre selon les variétés. Ensuite, elles seront consommées rapidement ou préparées en sirops, gelées afin de conserver au maximum leurs vertus.


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
2 mentions j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Raphaël CHARVET