FERMER

Des forêts de feuillus aux châtaigneraies ardéchoises, en passant par la Corse, le moment est venu de se régaler de châtaignes.


Au sommaire :

Le vent fait craquer les branches, la brume est venue dans sa robe blanche, les arbres se dénudent, et leurs feuilles aux milles teintes de brun jonchent le sol, l'automne est là !

C'est là, cachées sous ces feuilles que l'on découvre de petits trésors : les châtaignes.

C'est encore la saison !

La saison des châtaignes est relativement courte, elle s'étend de septembre à octobre, moment où les fruits à maturité tombent de l'arbre. En effet, ce ne sont pas des fruits que l'on cueille, il faut attendre qu'ils tombent !

Toutefois, si elles sont bien stockées, à l'abri de l'humidité et de la chaleur dans un endroit ventilé, elles se conserveront très bien ! C'est la raison pour laquelle nous les trouvons sur les étals de mi-septembre à mi-janvier. 

Qu'est-ce que la châtaigne ?

La châtaigne est le fruit du châtaignier sauvage (même lorsqu'il est cultivé dans les châtaigneraies, c'est quand même son nom).

Elles sont contenues dans une enveloppe hérissée de piquants, la bogue. Cette bogue permet d'ailleurs de la différencier du marron avec lequel elle est souvent confondue. Si les fruits sont cloisonnés par une membrane, ce sont des châtaignes, s'ils sont d'un seul bloc, ce sont des marrons. Contrairement au marron qui est plutôt rond et lisse, la châtaigne est plus petite, plutôt plate et triangulaire.

Il est très important de les différencier, le marron, fruit du marronnier commun (appelé aussi marronnier d'Inde) n'est pas comestible et même toxique !

Comment les choisir ?

Une châtaigne fraiche se repère à la brillance de sa coque, à son écorce bien lisse et son aspect non desséché. Pour éviter les mauvaises surprises, choisissez des châtaignes bien pleines, lourdes au toucher et sans aucun trou sur l'écorce.

Pour écarter les châtaignes contaminées par des parasites, faites-les trempez dans de l'eau avant de les cuire et débarrassez-vous de toutes celles qui surnagent.

Les différentes variétés 

Au total, il existe plus de 700 variétés de châtaignes dont la taille varie de quelques grammes à plus de 30 grammes.

Parmi les plus connues, on compte :

  • La Montagne : plate, brillante et de couleur brune
  • La Roussette : petite et sucrée
  • La Bernarde des Vans : claire et striée
  • La Belle Epine : plate tirant sur l’acajou
  • La Bouche de Bétizac : grosse voire très grosse, elle est souvent utilisée pour faire des "marrons" grillés.

Les châtaignes sont cultivées en France dans l'Ardèche, la Dordogne, le Var, la Lozère et l'Hérault et également en Corse. La Chine est cependant le plus gros producteur (69% de la production mondiale). La châtaigne est également cultivée en Corée du Nord, en Italie, en Turquie, en Bolivie, au Portugal, au Japon, en Russie, en Grèce, en Espagne et en Australie.

Comment les cuire?

Les châtaignes peuvent être dégustées crues, mais la plupart du temps, elles sont utilisées cuites. Pour cela, plusieurs manières de faire :

  • Bouillies 
  • Grillées sur un feu de bois (sur une poêle trouée), ce qu'on appelle les marrons chauds sur les fêtes foraines 
  • Rôties au four 

Dans tous les cas, il est important de fendre l'écorce à l'aide d'un couteau (ou d'une hache, tronçonneuse, serpe, bref l'objet tranchant qui vous passe sous la main) ; après cuisson, enveloppez les dans un torchon, l'humidité qui va se créer va aider à les éplucher plus facilement !

Ensuite, il ne reste plus soit à les déguster tel quel, soit à en faire des confitures, de la farine, des marrons glacés…


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
16 mentions j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Raphaël CHARVET