FERMER

Filtre d'amour, plante démoniaque ou remède miracle, la coriandre nous livre ses secrets !


Au sommaire :

Coriandre et  histoire

Mentionnée dans le livre de l'Exode, et consommée comme plante amère durant la Pâques juive, la coriandre fut une des premières plantes aromatiques utilisée par l'homme, notamment en Egypte, en Chine où on l'utilise depuis le Vème  siècle et en Inde. Entreposée dans les palais de la Grèce antique à la fin de l'âge de Bronze vers 140O avant notre ère, elle était utilisée à la même époque comme médecine en Egypte; on en retrouve même la trace dans les tombes de certains pharaons.

Les feuilles mais surtout les fruits immatures dégagent une odeur assez forte, pénétrante, voire désagréable qui rappelle celle de la punaise d'où son surnom de punaise arabe, et son nom original dérivé du grec koris signifiant punaise et andros, mâle.

Son odeur a donné lieu à une superstition fort ancienne: Pour éloigner les démons, rien ne vaut une poignée de coriandre jetée au feu, racontent les sages du Moyen-Age. Mais une autre école prône à la même époque le côté aphrodisiaque de la plante. Les deux théories se rejoignent car un peu de verdeur, un peu de piquant en amour devient rapidement une perversion démoniaque chez les pudibonds.

Charlemagne, reconnaissant l'avantage de la coriandre comme herbe bactéricide ordonne sa culture dans toutes les fermes impériales. Son goût prononcé pouvait pallier à la rareté et à la cherté des épices.

Durant l'époque médiévale et la Renaissance, les graines de coriandre entrent aussi bien dans la composition de recettes culinaires, de médicaments et potions que dans les filtres d'amour.

La coriandre en voyage 

L'utilisation de la coriandre s'est propagée en Europe de l'ouest jusqu'en Angleterre au fur et à mesure de la pénétration des Romains sur cette partie du globe. A la fin de l'âge de Bronze, c'est la coriandre qui parfume leur gruau d'orge. Les Anglais préfèrent la nommer "Dizzicorn" parce que la coriandre consommée en grande quantité produit des étourdissements et a un effet narcotique sur l'organisme.

Plus tard, les premiers colons qui immigrèrent en Nouvelle-Angleterre l'apportèrent en Amérique et la coriandre devint une des épices les plus cultivées de la colonie. Adoptée depuis longtemps par les Espagnols, les conquistadores l'emportèrent au Mexique et au Pérou. La coriandre fut rapidement associée au piment broyé et devint une des composantes traditionnelles du chili d'Amérique.

Au XlXe siècle, la coriandre prend un certain recul dans la cuisine européenne. Elle n'est plus à la mode. Mais durant la deuxième guerre mondiale, alors que plusieurs produits bruts étaient rationnés, on créa les "sugar drops", soit la graine de coriandre enrobée de sucre blanc ou rose. De jolies filles montées sur des chars en jetaient de pleines poignées dans la foule à l'époque du carnaval. C'est l'origine des confettis et le retour triomphal de la coriandre.


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
6 mentions j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Raphaël CHARVET