FERMER

"La vie est une cerise, la mort est un noyau, l'amour un cerisier." - Jacques Prévert


Au sommaire :

La plantation

La plantation doit avoir lieu lorsque la plante est au repos, c'est à dire quand elle n'a ni floraison, ni fruit, la fin de l'automne est le moment idéal (n'attendez pas que le cerisier soit allongé dans l'herbe, un cocktail à la main, c'est assez rare comme situation !!).

Le sol idéal est composé de tourbe, de fumier, de gravier et de sable ; pensez à préparer votre sol quelques semaines en avance afin qu'il soit comme moi, doux et aéré.

Le trou dans lequel vous allez planter votre arbre doit être profond de 60 cm minimum et un mètre de diamètre ; il doit être exempt de cailloux et de mauvaise herbe.

Une fois la plante placée, elle doit être immédiatement recouverte de terre et arrosée avec discrétion, que personne ne vous voit !!! Ça va faire des jaloux !! Bon, d'accord, vous aviez saisi ! Avec parcimonie quoi (avec qui??).

Selon la taille et la fragilité du plant, jugez s'il faut un corset ou un tuteur pour consolider tout ça.

Irrigation et entretien

Pour obtenir de jolis fruits, le cerisier a besoin d'être arrosé souvent, mais sans excès, il craint l'eau qui stagne, ça le ferait pourrir sur pied.

Quant à la taille, il faut attendre quelques années, et elle ne devra concerner que les branches sèches ou abîmées, le cerisier n'aime guère être taillé.

Si vous souhaitez une "vraie" taille, afin que l'arbre ne pousse pas trop haut et harmonieusement, attendre encore quelques années, au moins le temps que l'arbre ait porté ses premiers fruits

La récolte des cerises

Déjà 3 ans que vous l'attendez ! La première récolte !!!

Ça va de soi, les cerises se cueillent à maturité, pour une meilleure saveur et une taille maximale. Le moment de la récolte dépend de la variété, du climat, et du moment où a été planté l'arbre. Cette période débute généralement aux premières chaleurs, début juin, et, toujours selon les variétés, s'étend jusqu'en août.

Les cerises peuvent se conserver une dizaine de jours au frigo, l'idéal bien sûr étant de les cueillir à "la minute".

Les maladies du cerisier

Le cerisier est plutôt résistant, cependant, il est nécessaire de faire attention à quelques problèmes.

Le pire ennemi du cerisier est l'eau stagnante, qui fait pourrir les racines ; il est donc essentiel d'avoir un sol toujours bien drainé.

Périodiquement, il est important de vaporiser la plante avec un produit à base de cuivre, seul traitement efficace contre un champignon typique du cerisier appelé monilia.

Un autre problème est "la mouche des cerises", qui pond à l'intérieur du fruit, auquel cas, malheureusement seul un insecticide approprié pourra en venir à bout.

Le cerisier fera le bonheur des gourmands en pleine saison, et il est un enchantement pour les yeux, avec ses fleurs magnifiques au printemps, et les couleurs roussâtres de ses feuilles caduques en automne.


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
1 mention j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Raphaël CHARVET