FERMER

Le raisin , fruit des dieux

Article

Auteur :

Les vendanges s'achèvent, et Bacchus me tapote l'épaule : "in vino veritas "me susurre-t-il. Mais voyons !!pour qui me prenez vous !? Il est vrai que je ne puis résister à tel breuvage divin, mais pour patienter, c'est à belles dents que je vous invite à croquer le fruit des dieux !


L'origine 

Bien que des feuilles de vignes datant de l'ère tertiaire furent retrouvées dans les sédiments calcaires du Languedoc, que nous sachions que la vigne poussait à l'état sauvage bien avant que l'homme n'existe, les historiens du raisin (une spécialisation qui demande quelques années d'études je suppose) font remonter son origine environ 6000 ans avant JC.

Dans l'Antiquité, la vigne est essentiellement cultivée en Afrique du nord, et sur les bords du Nil, puis en Europe. La Chine cultivait également le raisin, et peut-être même depuis bien plus longtemps.  

La vinification fait son apparition en même temps que le début de la domestication du raisin : quand la récolte était suffisante, on broyait le surplus et le laissait fermenter dans des jarres en terre. On raconte qu'un jour, un homme se promenant aux abords de la Mer Noire, tomba par hasard sur une jarre, et trouva que le breuvage qui s'y trouvait était succulent, et avait quelques effets très spéciaux…

La vigne est pleine de significations à cette époque, tant en Égypte, où on en ornait les sépultures, ou par le culte voué à Dionysos par les grecs (Bacchus pour les romains), ce demi dieu né de l'union de Jupiter et d'une mortelle. 

Ce sont d'ailleurs les grecs et les romains qui, amateurs de vin, répandront la culture de la vigne sur tout l'empire. 

Il faudra attendre 600 avant JC que les phocéens créent Massilia (Marseille) pour qu'ils implantent la vigne en Gaulle. Et c'est seulement au XVIème siècle que le raisin sera utilisé à d'autres usages que le vin ; c'est François 1er qui mit ces belles grappes sur sa table : le "raisin de table" prenait enfin ses lettres de noblesse et devenait le dessert des rois !

Contes et légendes 

Dès l'Antiquité, on reconnaît au raisin de fortes valeurs énergétiques, notamment lorsqu'il est séché, ce qui donna lieu à quelques légendes :

On prétend que le général carthaginois Hannibal aurait vaincu les Romains grâce aux vertus du raisin sec dont il aurait nourri ses soldats pour traverser les Alpes ! Et que de son côté Christophe Colomb aurait pu faire traverser l'Atlantique aux équipages de la Niña, la Pinta et de la Santa Maria grâce à ces petits fruits secs !

Mi figue mi raisin

A la fois plaisant et désagréable, bon et mauvais, satisfait et mécontent, l'origine de cette expression viendrait des marchands corinthiens qui, en livrant le raisin à Venise, auraient malencontreusement dissimulé quelques figues, plus lourdes et moins coûteuses, sous les jolies grappes de ce divin raisin, malins !!!

La réaction des vénitiens a dû effectivement être mi figue mi raisin !




Source·s :

www.raisin-de-table.fr - Accès à l'article source
www.lanutrition.fr - Accès à l'article source
rentrer.canalblog.com - Accès à l'article source
projecteurtv.com - Accès à l'article source


Vous avez apprécié cet article :
0 mention j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Raphaël CHARVET

Agir à nos côtés

Parler de nous
Merci pour votre soutien et l'intérêt que vous portez à notre travail.
Agir en entreprise
 

Suivre notre actualité

Sur les réseaux sociaux
Newsletter

Nous nous engageons à vous envoyer une information ciblée, pertinente et non invasive....