FERMER
Auteur : Raphaël C.

La rhubarbe est une vivace. Et pour être vivace, elle l'est la coquine !!! Elle peut envahir le territoire (barbare !!!!) sans demander avis à ses colocataires du jardin ! Elle est coriace en plus ! Je me souviens enfant de tenter de l'arracher à la main, jeune présomptueux que j'étais !


Sa tige, le pétiole comme elle se nomme, peut être un véritable tronc si on ne la cueille pas jeune. D'ailleurs, seule ce pétiole est comestible, sa feuille, elle, est extrêmement toxique, chargée d'acide oxalique, elle est dangereuse tant pour l'homme que pour les animaux ! Mais il y a bien des défauts dont on peut faire des qualités : hormis le fait que ses feuilles, macérées, donnent un excellent pesticide naturel (petite recette au passage :  500g de feuilles pour 3 L d'eau) pour lutter contre les pucerons, limaces et même contre le varroa, ce parasite responsable de la disparition de colonies entières d'abeilles, elles protègent surtout le pétiole de toute tentative de grignotage de vilains petits gourmands à quatre pattes !  Et c'est qu'il faut le protéger ce pétiole !!! Outre son goût si particulier, cette légère acidité qui vient ravir nos mets (je sais que vos muqueuses buccales s'agitent en lisant ça !), elle a de belles propriétés pour la santé que vous découvrirez dans le prochain article. 

Et cette tige est surtout délicieuse…

D'ailleurs, qu'est-ce qu'on en fait ??? Elle peut être consommée crue, en jus surtout, mais elle est essentiellement consommée cuite. Souvent utilisée en version sucrée, pour des compotes, des tartes, n'oublions pas que c'est une plante potagère, et qu'elle peut être utilisée en tant que telle, pour apporter une petite touche d'acidité à un poisson ou une viande blanche. Ma grand-mère en faisait de délicieuses soupes, au goût rappelant celui de la soupe à l'oseille, une merveille !!


Source·s :


Vous avez apprécié cet article :
90 mentions j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Raphaël CHARVET