FERMER

Beau à voir, délicieux et raffiné, facile à cuisiner et excellent à la santé, y-a- t-il végétal plus doué que le shiitaké ?


Au sommaire :

Champignon ancestral

Il semble difficile de dater précisément l'apparition de ce champignon ; il pousserait à l'état sauvage en Asie depuis plus de 6000 ans, mais sa culture daterait d'un peu moins de 3000 ans (super récent quoi !)

Les chinois le cultivaient sur des bûches de bois de shii, un arbre feuillu proche du châtaignier, qui ne pousse qu'en Asie. Il était obtenu en inséminant du mycélium (filaments) dans des petits trous percés dans le bois.

De la Chine au Japon

Bien que l'histoire récente de la chine, de la Corée et du japon soit entachée de guerres, dans des temps plus anciens, ces différents pays avaient des rapports plus civilisés et partageaient bien des passions communes, comme le shiitaké par exemple, champignon magique vénéré de l'empire du milieu jusqu'au pays du soleil levant. En 199 avant notre ère, les chinois en offrirent au célèbre empereur japonais Chûai, qui lui prêtait le pouvoir de lui donner énergie et vigueur sexuelle.

L'élixir de vie

En Chine, il est considéré comme un élixir de jouvence depuis des siècles (ça nous rajeunit pas tout ça !) Le shiitaké est autant utilisé comme aliment que comme médicament, capable d'accroître l'énergie vitale. Les taoïstes, très attachés à leur immortalité, le considéraient comme un élixir d'éternité !

Il faudra d'ailleurs une éternité pour que les européens s'y intéressent ; ce n'est que dans les années 70 que les premières études seront faites, et feront du shiitaké, le champignon le plus prisé en mycothérapie, et le plus utilisé en complément alimentaire.

Je ne sais pas si je serais immortel, mais je file me faire une petite poêlée de shiitaké ! J'en suis fan! Éternellement !


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
1 mention j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Raphaël CHARVET