FERMER

La tomate a les qualités d'un légume : richesse en eau, vitamines et oligoéléments …, mais elle a un atout en plus : le lycopène !


Au sommaire :

Composants et bienfaits de la tomate

La tomate est un légume / fruit (voir l’article de Raphaël sur le sujet) très riche en eau

A ce titre, elle participe à l’hydratation de l’organisme. A noter, si vous n’aimez pas boire de l’eau, mangez beaucoup de fruits et de légumes puisque c’est le composant principal de ceux-ci ! 

Elle contient également des fibres, dans ses grains et sa peau, celles-ci étant nécessaire pour nourrir le microbiote et favoriser un bon transit. Pour autant, si vous avez les intestins fragiles, préférez retirer les pépins et la peau pour déguster les tomates. 

Si la tomate contient également des vitamines comme la vitamine C ou la vitamine K, des minéraux et des oligoéléments comme le potassium, le magnésium, le calcium, le fer, le cuivre, le zinc… son atout principal réside dans son pigment rouge : le lycopène. (On en trouve aussi dans la pastèque ou le pamplemousse rose.)

Insoluble dans l’eau, le lycopène est transporté par les lipides du sang et s’accumule dans certains organes, en particulier dans le foie et la prostate. C’est le caroténoïde le plus abondant dans le corps humain, et c'est le plus puissants de sa famille.  

Petit point sur les caroténoïdes  

C’est un groupe qui comprend plusieurs centaines de molécules de coloration jaune à orangée et très sensibles à l’oxydation. Ces molécules ont une action préventive sur le vieillissement et sur les affections cardiovasculaires. Elles jouent un rôle antioxydant.

Elles ont de nombreuses propriétés : vermifuge, stimulant enzymatique, anti-inflammatoire, mais elles peuvent être responsable de réactions allergiques.

Lycopène et prévention du cancer

Ce pigment a été particulièrement étudié dans le cadre de la prévention contre le cancer. 

Une équipe de chercheurs américains a réalisé la synthèse des études cliniques menées sur ce pigment, publiées entre 1998 et 2006. Les scientifiques ont observé l’action de ce composé sur trois marqueurs biologiques : les dommages causés à l’ADN, les taux de cholestérol LDL (le « mauvais ») et les taux de PSA – un indicateur du cancer de la prostate.

Ils ont conclu que les plats qui contiennent de la tomate, quel que soit son mode de préparation, augmentent la concentration de lycopène dans le sang, diminuent les marqueurs de stress oxydatif et réduisent les marqueurs d'inflammation de la prostate. Les chercheurs ont également montré que certains aliments – huile d’olive, avocat… – permettent de mieux assimiler ce pigment. 

La tomate aurait-elle des inconvénients ? 

Et bien oui, au moins pour certains d’entre nous. 

C’est un aliment acide, et à ce titre, il peut se montrer défavorable en cas d’aphtes buccales, ou de vessie irritée par exemple. 

Comme aliment acide, il est capable d’« attaquer » l’aluminium d’ustensile de cuisine et de se charger en cet élément; on préfèrera donc cuisiner dans des casseroles en acier inoxydable. 

Enfin, si c’est un bon aliment en prévention des cancers comme nous l’avons vu plus haut, il sera plutôt à éviter pendant un cancer. 

Comment consommer la tomate pour profiter de ses bienfaits ? 

De préférence cuite, le lycopène est alors mieux libéré et mieux assimilé, surtout si on ajoute de bonnes huiles végétales comme l’huile d’olive ou de colza par exemple, de qualité biologique de préférence.  

Crue, elle aura besoin d’être bien mûre, toujours accompagnée de son huile de qualité. 

Attention aux produits du commerce à base de tomates, très souvent riches en sucres pour neutraliser l’acidité de la tomate. 

SI vous préparez vous-même votre sauce, pour accompagner un plat ou napper une pâte à pizza, vous gagnerez à remplacer le sucre par un morceau de carottes finement râpé. 

La sauce tomate est d'ailleurs un excellent moyen de conserver les bénéfices de la tomate pour l’hiver prochain. 

En attendant, vive les salades de tomates, les tomates cuites à la provençale et autres sauces basilic ! 

Je suis curieuse de savoir sous quelle forme Raphaël vous la propose la semaine prochaine. Et vous ? 


Source·s :

www.passeportsante.net - Accès à l'article source
www.ra-sante.com - Accès à l'article source
www.santemagazine.fr - Accès à l'article source
www.lanutrition.fr - Accès à l'article source


Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié cet :
37 mentions j'aime
Partagez cette publication

Rédacteur
Isabelle JAMIN